Et alors association d'art contemporain

Association pour l'Art Contemporain Artistes Archives Alentours À lire Acquérir Liens Contact


Émilie FAÏF
Scénographe Plasticienne

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Emilie Faif
blanc© Émilie Faïf
«Ladies First», un rideau monumental de cheveux, à la fois inquiétant et vivant, symbole d'une femme tout aussi sauvage qu'émancipée. Il accompagne les danses lascives et tribales de la chorégraphe Marion Muzac qui revisite ici l'héritage des pionnières de la danse contemporaine. Cette nouvelle réalisation vient enrichir les nombreuses explorations plastiques d'Emilie Faïf autour du corps et de sa représentation.


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Émilie FaïfblancÉmilie FaïfblancÉmilie Faïf - HermesblancÉmilie Faïf - Paris New YorkblancHabit Émilie FaïfblancÉmilie Faïf spermatozoideblancÉmilie FaïfblancÉmilie Faïfblanc© photos Émilie Faïf, Francis Peyre

Née en 1976, vit et travaille à Saint-Ouen

Elle expérimente l’espace dans des domaines d’intervention divers mêlant le dynamisme des villes à celui de la mode, du textile et de l’art.
L'univers d'Émilie Faïf a quelque chose de naturel et d’incongru qui ne laisse pas indiffèrent, des œuvres à l’attention du passant, juste mises à distance derrière une vitre, suspendues entre réel et irréel.


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Un énorme coeur, des paysages secrets, quelques prairies flottantes…
Émilie Faïf "coeur"blancÉmilie FAÏFblancÉmilie Faïfblancprairie Émilie FaïfblancÉmilie FaïfblancÉmilie FaïfblancÉmilie FaïfblancLe Printemps HaussmannblancÉmilie FaïfblancÉmilie FaïfblancÉmilie Faïfblancemilie faifblancemilie faif chapelleblancÉmilie FaïfblancFAIFblanc© photos Émilie Faïf & Aurélien Mole
L'évidence, ici, est celle des rêves et les rêves épousent les couleurs et les contours de la réalité. Ils en dessinent une sorte de double ou la lumière ne fait pas d’ombres, ou le lourd devient léger, ou les vœux ne retombent jamais.
Et puis il y a le corps, ce continent dont on aimerait être familier et qui n’est peut-être qu’un souffle, tendre et un peu monstrueux. Corps, Rêve, tout est là : le corps dans les rêves, les rêves dans la peau, le tissu entre les deux.
Elle sculpte le tissu mais à l’envers : car c’est dessous, derrière, au verso, quelque part à l’intérieur, ça se joue.


Émilie Faïf "extentions"Émilie Faïf "extentions"blancÉmilie Faïf "extentions"blanc© photos Émilie Faïf
Si une émotion se situait entre la fin de l’ère de la réalité et Le château dans le ciel (Hayao Miyazaki), alors le travail d’Émilie Faïf, aussi écorchant qu’un rocher sertie de cadenas (Tatiana Trouvé) serait sa juste transcription. Oscillant entre rêve et hyper réalité, entre conscient et peur du soir, aller retour sans itinéraire, marche naïve vers un échafaud, couperet final ou début d’une nouvelle vérité.
Se mêlent et se frottent, mode et urbanité, univers singuliers qui pourtant cohabitent chaque jour, le corps arborant le tissu, le vêtement affrontant la ville, chaque élément étant potentiellement une projection relevant du réel ou de l’ordre du fantasme.


Formations
Diplôme de scénographie, mention très bien (2000) École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (projet de robe-théâtre et mémoire de fin d’études sur le travail de la chorégraphe Pina Bausch)
Prix de l’association des anciens élèves de l’Ensad décerné lors des Portes ouvertes. Jury > Dominique Jeanneteau (scénographe), Patrick Delis (architecte Intégral Concept), Muriel Delamotte (scénographe).

Membre du jury des diplômes de scénographie de l’ENSAD (2006)

Projet de scénographie de théâtre et installation vidéo d’après une nouvelle de Roger Caillois, Un mannequin sur le trottoir tirée du recueil La lumière des songes. “Nous sommes faits de l’étoffe fragile de nos songes” Cette phrase extraite du recueil a guidé l’adaptation scénographique de la nouvelle. Le narrateur fait part de la découverte inattendue d’un mannequin de couture sur lequel un inconnu a peint un paysage. Il décrit cet objet hybride, se balade avec voyeurisme dans ce paysage de l’imaginaire, épluche les couches du trompe-l’œil à la manière des poupées gigognes ou encore d’un corps de femme qu’il déshabille.
À l’image du détournement d’un mannequin en châssis de tableau, le spectacle, mobile, se détourne de l’enceinte traditionnelle du théâtre pour s’inscrire dans la rue. À la fois salle, scène et costume, la scénographie propose aux passants de s’asseoir face à l’unique acteur sur les replis de sa robe démesurée. Ce dernier entreprend alors un déshabillage, lente chorégraphie qui métamorphose cet “habit scénographique” en divers paysages évocateurs du texte.


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Expositions - Installations

Émilie Faïf "exposition"blancÉmilie Faïf "exposition"
2017
    «De l'isolement et la solitude insupportable» Festival des Arts de Watou — Watou, Poperinge (Belgique)
2016
    «Les Oiseaux» Installation avec Nicolas André, L'Onde Centre d'art — Vélizy-Villacoublay
    «Nuages» L'Onde Centre d'art — Vélizy-Villacoublay
2015
    «Les oiseaux» avec Nicolas André Installation, Cité de la Mode et du Design — Paris
    «Décor(s) Naturel(s)» Under Construction Gallery — Paris
    «Happy 150 ans» Installation vitrine, Le Printemps Haussmann — Paris
2014
    «Nuages» Installation La chapelle des Carmélites — Toulouse
    «Exposition personnelle» Espace Écureuil Fondation pour l'art contemporain, Caisse d'Epargne — Toulouse
2013
    «KadS 2013», (collectif) Soledad Senlle Art Foundation — Amsterdam
2012
    «Lactescences» (collectif) Milk Factory — Paris
    «Bloom» (collectif) Fondation espace écureuil — Toulouse
2011
    Installation textile, Tsumori Chisato — Paris
2010
    «Quelque part à l'intérieur» Centre Culturel, Gentilly
    «Portez vous bien» (collectif) Culturel André Malraux, Le Bourget
    «Paris New York»
    «The Limpet and the Cloud», avec Arnold Goron, Solledad Senlle Gallery — Amsterdam
2009

    «Guest House» Paris et Londres (Exposition collective)
    «Émilie Faï» — Château de Saint-Ouen

Espaces intérieurs installations
Émilie FaïfblancÉmilie FaïfblancÉmilie Faïfblanc© Émilie Faïf
2014
    «Festival Jardins synthétique», sculpture gonflable, création in situ, Chapelle des Carmelites — Toulouse
    «Scénographie pour le showroom de textiles», Manuel Canovas — Paris et Munich
2012
    «Sculpture cinétique», l'espace Guerlain, Galeries lafayette - Paris

    «Matière à rétro projeter», installation pour l’exposition Atelier des enfants, Centre Pompidou — Paris
2008
    «Étoile-Isabel Marant», sculptures textiles, stand, Galeries Lafayettes — Paris
    «Eaux de Fleur», Kenzo Parfums, Scénographie lancement presse, — Hong-Kong, Singapour, Taïpe
2007-08
    Hermès-maroquinerie Paris, Présentation
    «Étoile-Isabel Marant», Installation textile, stand le Bon Marché — Paris
    Pierre Frey, scénographie pour l’inauguration du showroom de textiles — Paris et New-York
2006
    «Étoile-Isabel Marant» installation murale en textile, stand Printemps Haussmann — Paris
2005
    Ministère de la Culture et de la Communication, installation de Noël, hall — Paris
2002-06
    Interventions autour du chantier du Parc Départemental des Cormailles — Ivry sur Seine
2001
    «Fête des lumières, La Croix Rousse — Lyon
2000
    «Faites un vœu», mission Paris 2000, Forum St Eustache (Exposition personnelle)
    «Jeunes scénographies», la Maison Jean Vilar, Festival d’Avignon
    Centre National des Arts de Mexico
    Carrousel du Louvre (Pina Bausch, robe-théâtre)

Scénographies Urbaines - Théatres
2017
    «Ladies First», scénographie du spectacle - Théâtre National de Chaillot - Paris
2015
    «1.9.3 Soleil», scénographie du spectacle - Festival Miny Party du Centre Pompidou - Paris
2013
    «Soledad Senlle», Installation dans un lavomatic - Kads - Amsterdam
2011-12
    «les Arpenteurs» de S. Olry», Scénographie, Compagnie La Revue Eclair, Théâtre de l'Aquarium, Théâtre de Bretigny
2004
    «Le Misanthrope» de Molière Scénographie, m.sc. E. Lewinson, Théâtre Dijon — Bourgogne
2002-06
    Palissades du chantier du Parc Départemental des Cormailles, interventions autour des palissades — Ivry sur Seine
2001
    «La chute des anges», Scénographie et costumes de Y. Abdelatif, m. sc. E. Lewinson — Amiens
    «la fête des lumières», installation illuminations pour La Croix Rousse — Lyon
2000
    «Faites un vœu», installations et happening, projet lauréat du concours, La Mission Paris 2000

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Installations - Vitrines
Nicolas Andre et FaifblancNicolas André et FaifblancÉmilie FAÏFblancÉmilie FAÏFblancÉmilie FaïfblancÉmilie Faïfblanc© Émilie Faïf, Fédéric Vasseur
2016
    Installations Vitrines Hermès, Paris (Emilie Faïf réalise les vitrines d'Automne de la Maison Hermès sur le thème de «La Nature au galop». Chaque tableau met en abyme la faune et la flore d'une nature terrestre et maritime enchantée).
2014
    Installations Vitrines Manuel Canovas, Paris
2013
    Installations Vitrines Guerlain, Paris
2011
    Installations Vitrines Tsumori Chisato, Paris
    Installations textiles au Printemps Haussmann, Paris
    Installations régulières depuis 2003, Isabel Marant — Paris, Hong-Kong et Tokyo
2010
    Installations Vitrine Hermès, Hong Kong
2007
    Installation, Printemps Haussmann — interview d’Isabel Marant pour Paris Première, Paris (05/2007)
    Vitrines pour Pierre Frey, Paris (02/2007)
2006
    Vitrine pour La Bulle Kenzo, Kenzo Parfums, Paris (04/2006)

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Scénographies – expositions
2009
    Exposition inaugurale de Logements sociaux, Scénographie, l'Office public de l'habitat de Seine St-Denis — La Courneuve
2006
    «Naturéel», scénographie de l’exposition, galerie fraîch’attitude — Paris
    «Vert», scénographie de l’exposition, galerie fraîch’attitude — Paris
2005
    «Seconde peau», scénographie de l’exposition, galerie fraîch’attitude — Paris
2000-01
    «Enchantez-nous», scénographie de l’espace Atelier des Enfants, Centre Pompidou — Paris

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Scénographies - théâtre
2016
    «Ladies First» scénographie, avril Festival Nanodanses CDC Toulouse - juin Festival danse Uzès - février 2017 Théâtre National de Chaillot, Paris
2014
    «Remous» spectacle pour enfants co-réalisé avec la chorégraphe Katalin Patkaï (juin 2014)
2012
    «les Arpenteurs» Stéphane Olry, scénographie, Théâtre de l'Aquarium — Paris
2011
    «Les Arpenteurs» de Stéphane Olry, scénographie, Théâtre de l'Aquarium, La Cartoucherie — Paris
2004
    «Misanthrope» de Molière, scénographie pour M.SC., E. Lewinson, Théâtre Dijon Bourgogne
2001
    «La chute des anges» de Y. Abdelatif, scénographie et costumes pour M.SC., E. Lewinson — Amiens
2000
    «L’école de danse» de C. Goldoni, scénographie et costumes pour M.SC., J. Lassalle, CNSAD


Ateliers pour enfants
faifblanc© Émilie Faïf
    L'éveil des tout-petits. «Remous» dans le cadre de la MINI PARTY, grande salle du Centre Pompidou (2015)
    Spectacle et ateliers «Remous», pour enfants coréalisé avec la chorégraphe Katalin Patkaï (2014)
    Ateliers pour enfants autour d’une exposition personnelle au Château de St Ouen, publication d’un cahier d’atelier (2009)
    Ateliers «la clé des jardins» au Château de Courance et de Chamarande (2004 et 2005)
    Atelier «jeunes Talents», Centre Pompidou, cycle d’interventions autour de travaux personnels sur les vœux (2004)
    «Jardin imaginaire», création avec les enfants d’Ivry sur Seine, à l’inauguration du Parc des Cormailles (2003)

Graphisme
2005-14
    Diverses réalisations — Conditionnements, invitations ou cartes de vœux...
    Kenzo Parfums
    Showroom Pierre Frey
    La galerie fraîch’attitude
    Boutique et marque Isabel Marant
    WallDesign Collections
    Le chantier du Parc Départemental des Cormailles — Ivry-Seine
    SEMISE, Ville de Vitry sur Seine

Publications
2008
    «Ateliers de filles 2», Éditions Paumes
2001
    «Faites un vœu», Éditions Trait Personnel
2000
    «Jeunes scénographies», Éditions Réso Scéno


Divers
    «Portrait» Parcours des arts, Eigenwerk magazine N°13 (oct-dec 2014)
    Table ronde "Art et Mode", Institut Français de la Mode, Paris (oct 2010)
    Workshop, section design textile des Beaux Arts de Lyon (mars 2010)
    Membre du jury des diplômes de design textile des Beaux Arts de Lyon (oct 2009)
    Membre du jury des diplômes de scénographie de l'ENSAD (juin 2006)


Presse
    «Portrait» Parcours des arts, Eigenwerk magazine N°13 (oct-dec 2014)
    MK2 couleurs (été 2012)
    Edelweiss Suisse (12/2011), Côté Paris (09/2011), Oxygene (09/2011)
    A&B (Pologne, janv 2010), Etapes Graphiques (03/2009), Vogue Nipon
    Étapes Graphiques (03/2009), Vogue Nipon
    Architecture Viesnick, Russie (10/2008)
À propos de Isabel Marant
    Bloom (octobre 2008), Vision Chine (11/2007), Bloom (janv 2007), Elle (11/2007), Maison Française (09/2007), Figaro Madame (09/2007), Atmosphères (07/2007)
À propos de Walldesign, décoration adhésive
    Marie Claire maison (12/2004, 04/2005, 10/2006), le Monde (24/04/2006), Elle (06/2006), Elle déco (hors série spécial tendance 2006, 02/2004), Intramuros (guide 2007 et 2008), AD (11/2004), Madame figaro (02/2005), Zurban (09/2004)
À propos d’Atelier des enfants
    Ateliers d'Art (nov 2013)
    Libération (30/10/2000)
À propos de «Faites un vœu»
    Télérama (26/01/2000), l’Humanité Hebdo (13-14/05/2000), le Parisien (20 /01/2000), le Figaro (10/11 et 8/12/2000), Marie Claire (08/2000), Jalouse (12/2000)
Émilie Faïf (Pina Bausch, robe-théâtre)
    Libération (22-23/07/2000), Actualité de la scénographie (08-09/2000)

Emilie Faif atelierblanc
© DR


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Une œuvre qui grandit
    Émilie et Nicolas ont dû faire un vœu...
2000 à Saint Eustache, des vœux sortent de gros ballons gonflés tenus au plafond avec une ficelle. Et, d'un écran de télévision sort une voix monocorde. Une personne récite en boucle, un à un, les vœux recueillis dans les rues de Paris.
    Ô temps ! suspends ton vol...
Nous vivons un grand moment, celui de la naissance d'une œuvre et de celle d'une rencontre.
Faîtes un vœu, c’est le titre de l'exposition d'Émilie Faïf et de l'ouvrage édité la même année par Trait Personnel.
S'en suit un événement au cours de la fête des lumières à Lyon, le 8 décembre 2001.
La magie de la rencontre petit à petit se dégonfle, se vide de sa substance. Le thème est épuisé, le vœu est exaucé.
Mais voilà qu'il rebondit sous une autre apparence, plus de thème porteur mais le nom de l'artiste indique un style, le sujet.
Le 23 janvier 2009, le Château de Saint-Ouen accueille Émilie Faïf.
Nous étions là. À nouveau conquis par les idées et leur concrétisation, le choix des matières et leur utilisation, l'installation dans l'espace et la respiration des œuvres dans le lieu. Simples et efficaces, raffinées et présentes, les pièces dialoguent dans le langage esthétique et graphique.
Nous continuons à soutenir avec autant d'intérêt, cette œuvre qui grandit.
Yvonne Ravachol-Bonhomme, présidente de l’association Et-Alors...

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Faif - etoile filanteblanc© DR
Cliquer ici > pour l'ouvrage «Faites un Vœu» collector (disponible).






















Google