Et Alors association d(art contemporain

Pour l'Art Contemporain Artistes Archives Alentours À lire Liens Contact

 

 

 

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
15e BIENNALE D'ART CONTEMPORAIN DE LYON
Du 18 septembre 2019 au 5 janvier 2020


Là où les eaux se mêlent
↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Biennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancblancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blancBiennale Lyon 2019blanc© DR Biennale de Lyon

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
55 artistes sélectionnés par l'équipe curatoriale du Palais de Tokyo.
Cette 15e édition de la Biennale d'art contemporain de Lyon est conçue comme un écosystème, à la jonction de paysages biologiques, économiques et cosmogoniques. Elle se fait ainsi le témoin des relations mouvantes entre les êtres humains, les autres espèces du vivant, le règne minéral, les artefacts technologiques et des histoires qui les unissent.
En écho à la géographie même de Lyon, Là où les eaux se mêlent est le titre, emprunté à un poème de Raymond Carver, de la 15e Biennale d'art contemporain. Elle investit pour la première fois, outre le macLYON et de nombreux lieux associés, les halles désertées des anciennes Usines Fagor, situées au coeur du quartier Gerland.

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Avec les artistes sélectionnés
Rebecca Ackroyd, Isabelle Andriessen, Jean-Marie Appriou, Felipe Arturo, Bianca Bondi, Malin Bülow, Bureau des Pleurs, Stéphane Calais, Nina Chanel Abney, Gaëlle Choisne, Yu-Cheng Chou, Lenka Clayton & Jon Rubin, Morgan Courtois, Daniel Dewar & Gregory Gicquel, Khalil El Ghrib, Escif, Jenny Feal, Thomas Feuerstein, Julieta García Vazquez & Javier Villa de Villafañe, Petrit Halilaj, Dale Harding, Holly Hendry, Karim Kal, Bronwyn Katz, Sam Keogh, Lee Kit, Eva L'Hoest, Mire Lee, Yona Lee, Renée Levi, Minouk Lim, LYL Radio, Taus Makhacheva, Léonard Martin, Gustav Metzger, Nicolas Momein, Shana Moulton, Simphiwe Ndzube, Josèfa Ntjam, Fernando Palma Rodriguez, Le peuple qui manque, Thao-Nguyên Phan, Abraham Poincheval, Stephen Powers, Philippe Quesne, Marie Reinert, Megan Rooney, Pamela Rosenkranz (Switzerland), Ashley Hans Scheirl & Jakob Lena Knebl, Aguirre Schwarz, Stéphane Thidet, Nico Vascellari, Trevor Yeung, Pannaphan Yodmanee, Victor Yudaev, Mengzhi Zheng.

↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Temps fort de l'actualité artistique internationale
la Biennale d'art contemporain de Lyon prend en 2019 un nouvel essor.
Grâce à la mise à disposition du site exceptionnel des Usines Fagor, qui se déploie sur plus de 29 000 m² au cœur de Lyon, cette 15e édition prend une ampleur sans précédent. Avec cette immense friche industrielle, l'intégralité du Musée d'art contemporain, des interventions sur toute la métropole et en région Auvergne-Rhône-Alpes, c'est un champ d'expérimentation hors norme qui s'offre aux artistes et donne à la manifestation une dimension nouvelle.
Le commissariat est confié à l'équipe curatoriale du Palais de Tokyo, Isabelle Bertolotti, directrice du macLYON, est la nouvelle directrice artistique de la Biennale.

Là où les eaux se mêlent
Cette 15e édition de la Biennale d'art contemporain de Lyon est conçue comme un écosystème, à la jonction de paysages biologiques, économiques et cosmogoniques. Elle se fait ainsi le témoin des relations mouvantes entre les êtres humains, les autres espèces du vivant, le règne minéral, les artefacts technologiques et des histoires qui les unissent.
En écho à la géographie même de Lyon, Là où les eaux se mêlent est le titre, emprunté à un poème de Raymond Carver, de la 15e Biennale d'art contemporain. Elle investit pour la première fois, outre le macLYON et de nombreux lieux associés, les halles désertées des anciennes Usines Fagor, situées au coeur du quartier Gerland.
Une cinquantaine d'artistes de toutes générations et nationalités, dans une distribution paritaire, sont invité.e.s à concevoir des œuvres in situ.
Au macLYON : Nina Chanel Abney, Gaëlle Choisne, Daniel Dewar & Grégory Gicquel, Jenny Feal, Renée Levi, Aguirre Schwarz.

Au Musée des Beaux-Arts de Lyon
, en lien avec la création du pôle des musées d'art, cet accrochage des collections du XXe et du XXIe siècle intègre des œuvres du macLYON. Conçu autour de l'expérience de la couleur et des rapports entre forme et couleur, de la tête mystique d'Alexei von Jawlensky (1923) à Escort d'Olivier Mosset (1987), il emprunte son titre à un aphorisme de Georges Braque publié en 1917 par le poète Pierre Reverdy dans la revue Nord-Sud : « Le peintre pense en formes et en couleurs ».
Deux collections pouvant faire une seule momentanément, comme si elles pouvaient se mêler l'une dans l'autre, dans un jeu de miroir. Une présentation qui s'écarte du récit linéaire et chronologique de l'histoire de l'art et qui s'attache à tisser des correspondances entre des œuvres issues de deux collections voisines et complémentaires.
En 1988, l'exposition La couleur seule, l'expérience du monochrome, conçue par le musée d'art contemporain alors situé au Palais Saint-Pierre, explorait la diversité des propositions artistiques autour de la pratique du monochrome. Parmi les œuvres exposées, certaines rejoignirent les collections du MAC. Elles sont présentées ici dans un contexte inédit, en regard des œuvres du musée des Beaux-Arts, selon des confrontations qui jouent des dissonances ou des familiarités inattendues.


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Une Biennale multi-sites qui irrigue le territoire :
Veduta
Jeune création internationale
Expositions associées et Résonance


Pour l'édition 2019, la Biennale se déploie sur l'ensemble du territoire régional. L'implication des commissaires de la Biennale a été revue et largement augmentée. La Biennale d'art contemporain de Lyon se veut une manifestation ouverte et accessible à tous, qui dépasse la notion restreinte de l'exposition pensée pour un lieu clos. Ce nouveau modèle s'organise à partir de quatre plateformes complémentaires qui irradient l'ensemble du territoire : Veduta, Jeune création internationale, Expositions associées et Résonance.
Dans la ville et sur tout le territoire de la métropole, c'est le dispositif Veduta qui propose des interventions d'artistes en collaboration avec les habitants, touchant ainsi des publics très divers. Cette année, et pour la première fois en collaboration avec les commissaires de la Biennale, près d'une dizaine d'artistes interviendront dans des quartiers de Lyon (7e et 8e arrondissements) mais aussi à Bron, Chassieu, Francheville, Givors, Meyzieu, Rillieux-la-Pape, Saint-Genis-Laval, Vaulx-en-Velin, Bourgoin-Jallieu, et jusqu'au Grand Parc Miribel Jonage.
Pour la première fois également, les commissaires de la Biennale sont invités à participer à la sélection des artistes de Jeune création internationale, le volet de la Biennale consacré exclusivement aux artistes émergents, co-réalisé par la Biennale de Lyon, l'École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon (ENSBA), l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes (IAC) et le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON) et présenté à l'IAC.
Toujours en lien avec l'équipe curatoriale de la Biennale, un ensemble d'expositions est labellisé Expositions associées : la Fondation Bullukian, le Musée des Beaux-arts, le siège du CIC – Lyonnaise de banque : atrium, l'URDLA (Villeurbanne), La Halle des bouchers (Vienne), le Creux de l'enfer (Thiers), la Villa du Parc (Annemasse) et le Couvent de la Tourette (Éveux).
Enfin, un important maillage de galeries, de musées, d'institutions culturelles et de collectifs d'artistes, proposant des expositions ou événements conçus en lien avec la Biennale et témoignant de la dynamique artistique en région, portent le label Résonance.

La Biennale d'art contemporain de Lyon se veut une manifestation ouverte et accessible à tous, qui dépasse la notion restreinte de l'exposition pensée pour un lieu clos.
C'est cette formidable énergie commune, cette volonté d'ouverture sur le territoire et au-delà, cette multiplicité d'approches qui fera, j'en suis persuadée, de la Biennale d'art contemporain de Lyon, un moment riche d'émotions et de réflexions partagées par le plus grand nombre et sur toute la durée de la manifestation.
Isabelle Bertolotti - Directrice artistique de la Biennale d'art contemporain de Lyon


↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓↓
Principaux lieux :

Usines Fagor-Brant
65 rue Challemel Lacour - 69007 Lyon

Musée d'art contemporain de Lyon
Cité internationale, 81 quai Charles de Gaulle - 69006 Lyon

Institut d'art contemporain
11 rue Docteur Dolard - 69100 Villeurbanne

Tarif
De 9 € à 16 €
Pass simple : 25 €
Pass duo : 40 € (deux personnes)
Pass jeune : 16 € (moins de 26 ans)

Infos pratiques
0uvert du mardi au vendredi > 11h00 > 18h00
Le week-end > 11h00 > 19h00
Nocturnes > 22h00 les vendredis 27 septembre 11 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2019.
Fermeture hebdomadaire le lundi


http://www.labiennaledelyon.com


















Google